L'hypnose: une aide efficace au sevrage tabagique

Arrêt tabac johanna piccarreta Montbonno

Faites-vous partie des 80% de fumeurs qui ont commencé à fumer avant 18 ans ?

On se pose souvent peu de questions le jour où on allume sa première cigarette !

Il y a la fumée qui brûle la gorge, la toux et le mauvais goût dans la bouche !

Malgré tout, on continue. 

L’addiction s’installe et chaque jour vous lie davantage à la cigarette…Elle rentre dans votre vie insidieusement en vous laissant croire qu’elle est indispensable dans de nombreuses situations.

Alors même si l'on sait que le tabac tue 1 fumeur sur 2 et nous coûte 15 ans de vie, on continue de fumer.

On voudrait arrêter mais on retarde. Par peur de prendre du poids, d’être irritable, d’être stressé, de ne pas y arriver, de ne plus partager de moments conviviaux entre amis…

D’ailleurs certains en restent là, paralysés par la peur

D’autres décident d’arrêter…Ils tiennent le coup sans fumer pendant 1 mois, 1 an, 10 ans…Mais dans le fond l’envie est toujours là, latente. La tentation est présente à chaque mauvaise nouvelle ou soirée festive.

Dans ces conditions, est-on vraiment non-fumeur ?

A mon sens, non. Je crois que l’on est non-fumeur le jour où le tabac nous laisse indifférent.

Se libérer de la cigarette, ce n’est pas juste arrêter de fumer. C’est faire en sorte que cela ne soit plus une option.

Et vous ? où en êtes-vous aujourd’hui ?

Lorsque l’on souhaite se libérer du tabac, on se retrouve face à diverses approches et il est important de trouver celle qui vous correspond.

Comment je vous accompagne ?

Comme pour toute demande, le point de départ est toujours le même, c'est VOUS !

On visite vos émotions, vos ressentis, vos apprentissages, vos croyances etc…bref, on travaille !

 

Aussi, je pense que toutes les cigarettes n’ont pas le même goût !

​Fumer, c’est un geste, une habitude.

Votre cerveau a associé 2 idées ensemble et à force de répétition, a créé un automatisme : la cigarette avec le café, la cigarette après le repas, la cigarette dans la voiture etc. Ces habitudes sont tellement ancrées qu’il arrive que l’on se rende compte que l’on est en train de fumer seulement après quelques bouffées.

Les automatismes relèvent de mécanismes purement inconscients qu’il est possible de déconditionner avec l’hypnose.

Il y a aussi les cigarettes émotionnelles auxquelles on attribue des vertus aussi variées que contradictoires : gérer son stress, s’accorder une pause, combler l’ennui, se divertir etc…La cigarette est parfois considérée comme une amie, une béquille, un sas de décompression…A chacun sa représentation. Le travail consiste alors à explorer vos émotions ainsi que les liens conscients et inconscients qui vous maintiennent dans cette relation toxique et vous amener vers d’autres solutions.

 

Qu’il s’agisse d’une simple habitude ou d’une problématique plus profonde, un élément clé de la réussite est votre engagement. L’accompagnement sous hypnose s’appuie avant tout sur votre désir de vivre une vie sans tabac.

arret tabac johanna piccarreta hypnose